« PROMESSES »

UN SECTEUR DÉDIÉ AUX JEUNES GALERIES ET À LA CRÉATION ÉMERGENTE


« Promesses », un secteur dédié aux jeunes galeries et à la création émergente

https://www.artparis.com/services/artwork/img?size=640facebook&media_key=Y3lb675b

« Promesses », secteur dédié aux jeunes galeries de moins de six ans d’existence, offre un éclairage prospectif sur la pointe avancée de l’art contemporain. Les galeries peuvent présenter un maximum de trois artistes émergents et 45 % du coût de la participation est pris en charge par la foire. Renouvelé à 50 % en 2022, ce secteur accueille neuf galeries.

La Galería Rebelde offre une rare perspective sur la scène émergente guatémaltèque avec les photographies de natures mortes de fleurs d’Andrès Asturias, à la fois autels et reliquaires en souvenir de proches victimes de la pandémie, et les œuvres textiles de Sandra Monterroso et d’Angélica Serech, qui mettent en scène les processus postcoloniaux et d’interculturalité au Guatemala et leurs frictions et écarts avec une prise de conscience féministe.

L’interculturalité est au cœur du programme de la Galerie Felix Frachon qui orchestre un dialogue entre les masques rituels africains revisités par le burkinabé Nyaba L. Ouedraogo, les compositions abstraites créées à partir de bâches et de sacs plastiques du brésilien Mano Penalva et les gravures peintes d’Arnaud Rochard inspirées par l’imagerie médiévale.

She BAM! Galerie Laetitia Gorsy, qui représente uniquement des artistes femmes, fait dialoguer les nouvelles œuvres inspirées par la ville de Gaëlle Leenhardt avec l'œuvre picturale d'Anna Nero, architecte des émotions modernes et contemporaines. Venue de Séoul, la Gallery M9 met l’accent sur les paysages entre « figuration » et « abstraction » de Jihee Han aux côtés des œuvres DuckYong Kim et de Sun-Joo Shin.

La Double V Gallery réunit trois artistes dont les pratiques se caractérisent par l'appropriation d'un médium imprégné de références : la céramique pour Maximilien Pellet, le béton pour Ugo Schiavi, qui évolue vers une réflexion sur l’environnement, la toile et le papier pour Arsène Welkin.

La Galerie Hors-Cadre propose une mise en dialogue de trois jeunes talents travaillant en France, Clara Rivault, Victoria Kosheleva et Victor Levai, céramiste et sculpteur dont la pratique s’articule autour d’une réflexion personnelle et d’observations minutieuses du monde végétal.

Trois galeries ont opté pour une présentation monographique. En lien avec la thématique sur la nature et l’environnement, Vincent Laval défend et révèle la forêt dans un travail de sculpture à la fois virtuose et poétique à la Galerie Sono, tandis que les peintures colorées de Shagha Ariannia scrutent le corps et ses désirs chez SEPTIEME Gallery. Les images manipulées d’Alina Frieske, issues du web et de smartphone, recomposent un monde fictionnel à la Galerie Fabienne Levy.

Sélection 2022 :
Double V Gallery (Marseille, Paris)
Felix Frachon Gallery (Bruxelles)
Galerie Hors-Cadre (Paris)
La Galería Rebelde (Guatemala City, Los Angeles)
Fabienne Levy (Lausanne)
Gallery M9 (Séoul)
Septieme Gallery (Paris)
She BAM! Galerie Laetitia Gorsy (Leipzig)
Galerie Sono (Paris)

Vincent Laval, Au travers, des bois I, 2021
Jihee Han, The words you left me, 2022
Victoria Kosheleva, A phantom kiss by the Fountain named by someone, 2021
Shagha Ariannia, there is a room and a window and a window and a box, 2020
Alina Frieske, Variable Position, 2021

S’inscrire à la newsletter de Art Paris